Déployer ses ailes

.

Le changement n’est aisé pour personne. La transformation intérieure se fait pas à pas car le « moi individuel » est très présent. Il est difficile de le lâcher et aussi de ne plus fonctionner comme auparavant, c’est-à-dire lâcher ce à quoi on a toujours cru. Ne plus avoir d’identification à quoi que ce soi pour découvrir le Soi profond. En fait l’abandon qu’il nous est demandé de réaliser est immense. L’individuel doit laisser la place à l’unité.

L’état de sécurité affective et matérielle est très présent chez l’être humain. Il est entretenu par la société et par qui nous sommes également. Le plaisir de l’homme nous est proposé sous forme de consommation. Si nous n’achetons pas nous ne sommes pas heureux, du moins c’est ce que nous croyons car nous nous sommes coupés de l’intérieur et de sa beauté. Et ce qui nous est proposé à l’extérieur nous éloigne du but lumineux que nous souhaitons atteindre.

Le plaisir est humain, je le reconnais et j’aime me faire plaisir, j’aime me faire du bien et profiter de ce que la vie me donne. Mais le bien-être extérieur ne doit pas en appeler un autre. Lorsque le moment est passé, nous ne devons pas penser à un autre plaisir car sinon nous sombrons dans la dépendance d’un besoin extérieur pour être bien.

Le bonheur se trouve et se ressent dans la moindre petite chose. En regardant une fleur, en se connectant à la nature, aux arbres, aux fleurs, en ressentant la caresse du vent sur la peau, en ouvrant son cœur aux autres et à tout ce qui est mais aussi en ne faisant rien, en étant bien avec soi, sans manque, sans attachement ni dépendance. Être simplement dans l’instant présent en ressentant notre belle énergie intérieure.

C’est quand on abandonne ses « vouloir » et son esprit humain – et donc quand on s’abandonne à la Vie – que la joie intérieure nous gagne et nous porte. La foi est aussi porteuse de bien-être car avec elle, nous ne contrôlons plus notre vie. Nous considérons l’entièreté de l’univers et de la vie humaine différemment. Nous nous unissons à tout ce qui est et savons que nous sommes partie intégrante du TOUT et sa richesse nous appartient.

Certains pensent ce positionnement illusoire. Mais il est réellement vrai et quand on y a gouté, on pense à y demeurer constamment. Demeurer unis à ce que Nous Sommes en vérité :  LA VIE ! Et l’abandon est réellement nécessaire pour la découvrir en soi. L’identification matérialiste de l’homme, ses croyances, concepts, idéaux, notre sécurité, le passé, le savoir humain, tout est à lâcher. L’humain n’a plus besoin de se raccrocher à cela. Il a simplement besoin de liberté. Et la liberté se découvre lorsqu’on laisse le passé derrière soi pour déployer ses ailes vers l’inconnu qui est en vérité ce que Nous Sommes.

Alors, que choisissez-vous aujourd’hui ? L’abandon ou toutes les formes de sécurité que vous connaissez ? En vérité, elles ne sont aucunement sécuritaires. Elles sont la prison dorée de l’homme. Elles sont la souffrance émotionnelle, psychologique et physique. Car quand l’abandon se fait, toute forme de souffrance disparait. Seule demeure la Vie en soi et le retour à la maison est si bon…

La vie humaine est à considérer différemment pour passer le cap important dans lequel l’humanité est engagée. Le savoir n’oriente pas vers le changement si vous ne donnez pas l’élan à ce que vous souhaitez vraiment. Les choix sont réellement à faire pour reconstruire la vie humaine ensemble. Et s’accrocher à l’ancien ne sert pas à avancer vers le renouveau.

Mahajana
Source : https://www.mahajana.fr/

Logo Mahajana